Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Frida Kahlo : une icône mexicaine fascinante

La Galerie de l’Instant dans le quartier du Marais à Paris, prolonge, jusqu’au 23 juin 2021, son exposition intitulée « le regard d’une artiste, Frida Kahlo par Lucienne Bloch ». Cette série photographique nous propose un regard nouveau et intime sur Frida durant son expérience américaine. C’est donc pour nous spectateur, l’occasion de découvrir ou de redécouvrir la vie aussi poétique que tragique de l’artiste mexicaine.

Partagez ce post

Photo représentant Frida Kahlo
Frida Biting her Necklace, New Workers School, NYC, 1933 (©LUCIENNE BLOCH, COURTESY GALERIE DE L’INSTANT, PARIS)
Une exposition exceptionnelle

Cette exposition est née un peu par hasard, suite au coup de foudre de la galeriste de l’Instant, Julia Gragnon, pour le travail de la photographe Lucienne Bloch. En effet, lors d’une exposition dans un salon new-yorkais, la galeriste tombe sous le charme de « l’Autoportrait au collier ». « Je m’offre la photo et je la poste sur Instagram. Et là, la petite fille de la photographe, Lucienne Allen Bloch, me contacte ! Je ne l’ai plus lâchée jusqu’à ce qu’elle me dise « ok pour une exposition » », a-t-elle raconté dans une interview. Dans cette “expo”, on retrouve également la très célèbre photo de Frida et de son mari Diego Rivera s’embrassant sous la lumière d’une fenêtre. 

Diego and Frida Caught Kissing, New Workers School, NYC, 1933 (©LUCIENNE BLOCH, COURTESY GALERIE DE L’INSTANT, PARIS)

Lucienne Bloch est née à Genève et a vécu une grande partie de sa vie sur le nouveau continent. Elle est une artiste reconnue dans le monde de l’art et notamment celui de la sculpture. Dans les années 1930, elle travaille avec Diego Rivera et devient une amie proche du couple. Elle les suit à travers l’Amérique et capture leurs moments de vie. 

Une vie tragique 

Frida Kahlo est la fille du grand peintre et photographe d’origine allemande Wilhem Kahlo. Très tôt, sa vie prend un tournant dramatique. À l’âge de 6 ans, elle est atteinte d’une poliomyélite, sa jambe droite cesse de grandir et se déforme. Elle doit alors vivre avec le regard des autres sur sa maladie. Tout bascule à nouveau à ses 18 ans. L’adolescente mexicaine est victime d’un très grave accident de la route dans lequel la barre du bus lui perfore l’abdomen. Cet accident aurait pu lui être fatal mais elle se retrouve avec le bassin, les côtes et la colonne vertébrale brisés. Elle vie cet évènement comme un véritable cataclysme et reste alitée pendant plusieurs mois, contrainte de porter des corsets. Dans son journal, Frida Kahlo évoque alors ses pensées suicidaires et sa souffrance physique. La peinture va être son exutoire et lui permettre de « survivre ». Elle peint notamment ses autoportraits, allongée avec un miroir au-dessus de son lit. 

Une icône internationale qui fascine

Frida est une source d’inspiration, une figure du féminisme et de la pop culture. Elle souhaite être une femme libre et indépendante. En effet, elle se revendique comme étant à contre-courant des idées machistes de son époque : elle porte des costumes d’homme, le mono sourcil et profite des plaisirs de la vie en fumant, buvant et en connaissant plusieurs aventures.  Elle vit également une histoire d’amour passionnelle avec son mari Diego Rivera et affirme grandement sa bisexualité. Elle se revendique comme étant athée dans un pays très catholique et également comme membre du parti communiste. Ses valeurs se retrouvent parfaitement dans son œuvre où elle aborde des sujets « tabous » comme le sexe, la dépression, l’avortement ou encore les fausses couches.  

Cette fascination pour son image s’exprime à travers les nombreuses expositions et livres qui sortent à travers le monde et véhiculent son histoire et son œuvre. Son journal a été traduit dans des dizaines de langues et le roman Rien n’est noir de Claire Berest, qui retrace cette vie haute en couleur, a connu un grand succès en France. Par ailleurs, en 2002, le film Frida avec Salma Hayek a connu une véritable renommée et a même été oscarisé. D’après certaines rumeurs, CIC Media et la Frida Kahlo Corporation s’associeraient afin de créer, dans les prochaines années, une série sur la vie de la peintre. 

Enfin, pour les plus curieux et depuis la pandémie, il n’est plus nécessaire de se rendre à Coyoacán au sud du centre-ville de Mexico pour découvrir la « Casa Azul ». En effet, une visite virtuelle de cette maison est aujourd’hui possible. On y découvre le lieu de vie principal de l’artiste ainsi que nombre de ses effets personnels et de ses œuvres. 

Voir aussi : Frida Kahlo à travers ses propres mots

Source de l'image mise en avant: https://www.lagaleriedelinstant.com/frida-kahlo/  Frida Biting her Necklace, New Workers School, NYC, 1933 (©LUCIENNE BLOCH, COURTESY GALERIE DE L’INSTANT, PARIS)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share