Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Jane Birkin, retour sur une icône des sixties

« Ce premier soir seule aura été son dernier. Elle l’avait décidé. » s’exprimaient Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon, filles de Jane Birkin décédée ce dimanche 16 juillet 2023. Actrice mais aussi chanteuse, retour sur Jane Birkin et son parcours. 

Partagez ce post

@LIONEL URMAN

« Ce premier soir seule aura été son dernier. Elle l’avait décidé. » s’exprimaient Charlotte Gainsbourg et Lou Douillon, filles de Jane Birkin décédée ce dimanche 16 juillet 2023. Sur ce même communiqué, ces filles ont également évoqué le combat contre la maladie que Jane menait, 16 ans de combat qui avait forcé cette dernière à annuler plusieurs concerts et tournées. Actrice mais aussi chanteuse, retour sur Jane Birkin et son parcours. 

Jane Mallory Birkin nait le 14 décembre 1946 à Londres. Elle est la deuxième enfant d’une très bonne famille britannique, son père est commandant de la Royal Navy, sa mère, Judy Campbell est actrice et auteure dramatique. Jane Birkin grandit alors dans une famille d’artistes, son frère, Andrew Birkin, choisira également cette voie en tant que réalisateur. Il jouera également aux cotés de sa soeur de le film La Pirate sorti en 1984. Inspirée par la fabuleuse Marilyn Monroe, Jane débute alors une carrière d’actrice d’abord en Angleterre. Elle jouera notamment son premier rôle au grand écran dans le film The Knack… and how to get it de 1964. C’est dans le film Blow-Up, réalisé par Michelangelo Antonioni, sorti en 1966, que Jane Birkin est connue du grand public. Récompensé par la Palme d’Or, le rôle de la mannequin forcée de se déshabiller est une nouvelle étape dans le cinéma anglais qui se veut très pudique. Ce rôle représente alors le caractère de Jane Birkin : ambitieuse et à la recherche d’une liberté qui va au delà du conformisme. 

Je t’aime… moi non plus

Après un premier mariage avec John Barry, compositeur anglais notamment pour plusieurs films de la série James Bond, Jane Birkin décide d’entreprendre sa carrière en France. C’est sur le tournage de Slogan, un film de Pierre Grimblat sorti en 1969, que Jane Birkin rencontre Serge Gainsbourg.

De cette rencontre nait un couple phare d’artistes, Jane Birkin expérimentera la musique avec notamment le titre Je t’aime… moi non plus. Une chanson que Serge Gainsbourg avait écrit pour Brigitte Bardot. Jane Birkin confiera plus tard qu’elle n’était pas sur d’avoir été l’inspiration des chansons de son amant. En 1971, Jane Birkin donne naissance à sa deuxième fille, Charlotte Gainsbourg, qu’elle accompagnera dans ses débuts en tant qu’actrice. Le personnage de Serge Gainsbourg, infidèle et alcoolique, provoquera la rupture du couple en 1980. Une rupture difficile pour ce dernier mais qui reconnaît sa faute et avoir fait trop d’abus pour reprendre ses mots. Entre amour et violence, Jane Birkin et Serge Gainsbourg ont formé un couple très médiatisé mais aussi très controversé. Les deux garderont toutefois une relation très forte puisqu’ils continueront à travailler ensemble sur Baby alone in Babylone et Lost Song. Le chanteur deviendra également le parrain de la dernière fille de Jane, Lou Douillon, née d’une autre union avec le réalisateur Jacques Douillon.

Actrice et chanteuse mais aussi icône de la mode.

Jane Birkin c’est aussi une icône de mode qui a inspiré le fameux sac de la maison Hermès : le sac Birkin.

La conception du sac se fait d’une rencontre hasardeuse entre Jane Birkin et Jean-Louis Dumas, à cette époque le  directeur artistique de la maison. En 1981, sur un vol Paris-Londres, les deux sont assis a coté,  l’actrice se plaint de la taille inapproprié des sacs à mains. Ces derniers ne peuvent contenir toutes ses affaires ainsi que celles de sa fille, Charlotte. Jean Louis Dumas, amusé de la situation, lui révèle alors sa profession et lui propose de dessiner un sac qui conviendrait à ses attentes. C’est ainsi que nait le sac Birkin, un sac « fourre tout » et intemporel. Également reconnu pour son style décontractée, la chanteuse et actrice s’impose face aux styles soignées des françaises. Ainsi même dans le milieu de la mode, Jane Birkin impose son style et sa liberté contre le conformisme pesant. Elle confiera au magasine Vogue en 2021 la chose suivante : « Je suis anglaise et je viens d’un milieu où j’étais toujours à l’aise (…) Je pouvais dîner avec n’importe qui et manger ma salade avec les doigts. Je n’ai jamais été préoccupée par la question de savoir si les choses se faisaient ou pas ». Cette déclaration dégage toute la personnalité de la chanteuse et actrice.

Jane par Charlotte.

Le parcours de Jane Birkin se démarque par sa facilité à entreprendre pleins de choses diverses, actrice, modèle, chanteuse mais aussi muse et mère, Jane Birkin a impacté l’industrie de l’art par sa personnalité et ses ambitions. Nommé aux Césars 2023, Jane par Charlotte est un documentaire réalisé par sa fille, Charlotte Gainsbourg, et qui nous plonge intimement dans la vie de Jane et plus particulièrement dans les souvenirs d’une relation mère-fille. Un documentaire largement bien accueilli et à voir afin de découvre davantage la vie de cette icône. 

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share