Un visage qui se noie pour sensibiliser au changement climatique.

Au milieu des eaux du fleuve Nervión les habitants de Bilbao, en Espagne, ont découvert le visage impassible d’une jeune fille.
Ruben Orozco Loza "Bihar"

Au milieu des eaux du fleuve Nervión les habitants de Bilbao, en Espagne, ont découvert le visage impassible d’une jeune fille.

Fin septembre, l’artiste hyperréaliste mexicain Ruben Orozco a révélé sa dernière œuvre. La statue réaliste d’un visage d’une jeune fille, immergée au milieu du fleuve bilbainos, a été baptisée « Bihar » (« demain » en basque). Commandé par la fondation Bilbao Bizkaia Kutxa (BBK) pour sensibiliser face aux changements climatiques, la statue a nécessité 3 mois de travail à l’artiste. Constituée de fibre de verre, « Bihar » pèse 120 kilos. Sa particularité est que le visage s’immerge plus ou moins au gré des marées donnant l’impression que cette jeune fille se noie.

L’artiste a déclaré à Nius que l’objectif est de faire prendre conscience à la population que « leurs actions peuvent nous faire couler ou nous maintenir à flot ».

Ce n’est pas la première œuvre de l’artiste à faire du bruit. En 2019, l’OMS déclare que la solitude est « l’épidémie du XXIème siècle ». Par la suite Ruben Orozco s’empare du sujet et réalise la statue d’une femme âgée, assise seule sur un banc.

Sources :

http://Solitude invisible (invisiblesoledad.com)

http://La statue d’une jeune fille qui se noie fait sensation à Bilbao | Reuters

http://À Bilbao, une sculpture immergée pour sensibiliser au réchauffement climatique (creapills.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
Lire plus

Pierre Soulages: Réinventer le noir

Le célèbre peintre Pierre Soulages, réputé pour son travail sur le noir, est décédé ce mercredi 26 octobre à l’âge de 102 ans. Une cérémonie s’est tenue au Louvre mercredi afin de lui rendre un dernier hommage.
Total
0
Share