“Father, son and House of Gucci” : le visage caché de la marque de luxe

« House of Gucci » est le film le plus récent de Ridley Scott. Il est sorti en salles le 24 novembre dernier et connaît un grand succès en attirant environ 293 000 spectateurs seulement la première semaine. Il transcrit ainsi l’histoire de la famille Gucci, de son héritage et surtout de ses problèmes cachés.
photo de Adam Driver et Lady Gaga au tournage du film
https://images.google.fr
Un casting qui fait rêver 

Évidemment, un des facteurs qui attire autant de monde dans les salles de cinéma pour découvrir l’histoire dramatique qui se cache derrière la marque prestigieuse reste le casting du film. Avec en tête d’affiche le talentueux Adam Driver qui semble être devenu un des bien-aimés de Ridley Scott ainsi que Lady Gaga et son talent cinématographique fraichement découvert, le film ne laisse pas indifférent. 


En effet, on retrouve Driver également dans « Le dernier duel », le film de Ridley Scott sorti également en salles cette année. Celui-ci mise beaucoup sur le talentueux Driver et s’exprime ainsi : « Adam fait partie d’une très rare catégorie d’acteurs. C’est l’un des meilleurs à l’heure actuelle. Soit les jeunes talents se contentent d’émerger pour disparaître, soit ils évoluent et progressent – Adam appartient à cette seconde catégorie et ne cesse de s’améliorer ». 

Lady Gaga séduit également le cinéaste qui après l’avoir découverte dans « A star is born » reconnaît son talent immense. « Je me suis dit qu’elle avait un talent extraordinaire, à la fois en tant qu’artiste, productrice et auteure de son propre spectacle. Sa créativité est exceptionnelle. On s’est rencontrés et elle m’a aussitôt plu », affirme le réalisateur. 
L’actrice ne déçoit pas car elle produit un travail vraiment acharné. « J’ai vécu dans sa peau pendant un an et demi. Dont neuf mois à parler avec un accent. Y compris hors-caméra. Je n’ai jamais cédé, je suis restée avec elle. », dit-elle. Son travail passionné lui a même valu la reconnaissance du New York Film Critics Circle, qui lui a remis le trophée de la meilleure actrice.

De plus, le reste des personnages partageant l’affiche sont également des noms très reconnus dans le milieu de cinéma : Jared Leto, Al Pacino, Jeremy Irons ainsi que Salma Hayek. Ridley Scot mise alors beaucoup sur ces noms afin d’attirer la foule et cela semble avoir porté ses fruits. 

La face cachée de Gucci 
https://pixabay.com/fr/photos/berlin-achats-gucci-nuit-3908953/

Le film relate l’histoire de la marque de luxe admirée dans le monde entier. Gucci a été créée par Guccio Gucci dont la première boutique ouvre à Florence un siècle auparavant. La marque connaît son véritable essor à l’international à la fin des années 70 mais paradoxalement cet essor est suivi également de rumeurs concernant ses finances et les membres de la famille. 
Le film décrit alors les deux frères héritiers comme des opposés : Aldo, le rusé et le passionné de la marque et Rodolfo, un personnage beaucoup plus renfermé. 
Le film nous présente également Paolo, le fils d’Aldo, souhaitant apporter sa propre touche haut en couleur à Gucci et aspirant à devenir styliste. Maurizio, le fils de Rodolfo, lui plutôt timide, réservé jusqu’au moment où il rencontre la séduisante Patrizia Reggiani qui changera le cours de sa vie et le destin de Gucci à tout jamais. 

L’inspiration derrière le long-métrage 

Ridley Scott puise son inspiration pour l’adaptation du long métrage dans le livre « La Saga Gucci » de Sara Gay Forden publié en 2001. 
L’idée vient de Gianna Scott, la productrice et épouse de Ridley Scott qui l’aide alors à prendre en charge la réalisation du film. Cette dernière explique « Comme j’ai passé la moitié de ma vie en Italie et que je suis fascinée par la mode, j’étais intriguée par la dimension passionnelle de cette histoire tragique. Même quand ils se sont perdus, ces personnages ont gardé leur passion intacte ».
On peut dire que Scott réussi le pari d’adapter une si riche histoire car, même en temps de pandémie, il réussit à tourner le film en 43 jours, sans dépassement de budget et même avec une semaine d’avance ! 

House of Gucci dans un univers parallèle 

Le saviez-vous ? Le long-métrage aurait pu être totalement différent du film sorti en salles ce 24 novembre. 
En effet, c’était Scorsese qui tenait à raconter l’histoire de Gucci dans les années 2000 mais le projet n’a jamais abouti. Le casting ressemblerait alors totalement à autre chose. Par exemple, on a envisagé beaucoup d’actrices connues pour le rôle de la manipulatrice Patrizia : Angelina Jolie, Marion Cotillard, Penelope Cruz, Margot Robbie ou bien Natalie Portman. 

Un film qui ne fait pas l’unanimité 

House of Gucci attire beaucoup de spectateurs curieux de connaitre les coulisses de la vie privée cachée derrière le business de famille. Cependant le film ne fait pas l’unanimité auprès des héritiers de Maurizio Gucci. 


La fille de Paolo Gucci craint que le film ait dépassé la simple histoire policière en s’immisçant dans la vie privée de la famille. Elle considère également que les personnages incarnés par Jared Leto et Al Pacino ne représentent aucunement la réalité. Selon elle, on ne les met pas du tout en valeur, physiquement et intellectuellement.  


Quoi qu’il en soit, « House of Gucci » reste un film très instructif sur ce qui se trouve réellement derrière ce logo reconnu par tous.
Il est actuellement encore en salles et n’attend que vous. 

1 comment
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
scène du film Aya et la sorcière
Lire plus

Aya et la sorcière : où est passée la magie des Ghibli ?

Vous avez sûrement entendu parler du nouveau Ghibli « Aya et la sorcière ». En effet, ce long-métrage d’animation fait beaucoup parler de lui depuis sa présentation en avant-première au Festival Lumière 2020. Il a été visionné par la suite lors du Festival de Gérardmer 2021 à l’occasion d’une séance spéciale. Le film est enfin disponible pour le grand public français exclusivement sur Netflix depuis le 18 novembre 2021. Goro Miyazaki, le fils du talentueux Hayao Miyazaki, relève le défi de tenir éveillée la magie des studios Ghibli. Cependant, au vue de la critique, le pari de Goro Miyazaki serait-il raté ?
Statuette Césars
Lire plus

Cérémonie des Césars 2021 : La mise à nu d’une culture en détresse

Le vendredi 12 mars dernier, sur la scène de l’Olympia à Paris, s’est tenue l’annuelle cérémonie des Césars, célébrant le cinéma français de l’année précédente écoulée. Cette 46ème édition fait suite à celle de 2020, qui avait fait scandale en remettant le trophée éminemment important de la Meilleure Réalisation à Roman Polanski. Cinéaste décrié de par ses affaires judiciaires passées, la récompense avait tristement marqué la cérémonie, détournant les (télé)spectateurs et faisant quitter la salle à nombre d’artistes révoltés. Il revenait donc à l’actrice Marina Foïs, présentatrice de l’édition de 2021, d’animer une soirée plus conviviale et décontractée, placée sous le signe de la légèreté et de la bonne humeur malgré une année difficile pour le Septième Art. Mais à trop vouloir rajeunir son format et faire oublier ses scandales antérieurs, peut-être les Césars ont-ils perdu de leur prestige.
Lire plus

Harry Styles: Star de sa génération

Après la sortie de son troisième album et le début de sa tournée internationale, Harry Styles fait la couverture de la 14e édition de la célèbre revue musicale Rolling Stone. Retour sur le parcours d'une étoile montante.
Total
0
Share