Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Le groupe Avril mise sur le végétal

Après avoir vu ses ventes d’origine animale décroître ses dernières années, le groupe change de stratégie. C’est avec une vision plus « green » que Avril joue la carte du développement de ses huiles alimentaires. Une augmentation due à une volonté d’internationalisation dans le secteur végétal.

Partagez ce post

Groupe Avril & le végétal
(Latribune)

Après avoir vu ses ventes d’origine animale décroître ses dernières années, le groupe change de stratégie.

C’est avec une vision plus « green » que Avril joue la carte du développement de ses huiles alimentaires. Une augmentation due à une volonté d’internationalisation dans le secteur végétal. 

Quelques chiffres :

En effet, le portefeuille des huiles alimentaire pour le groupe Avril est très varié. Chaque citoyen achète, ou connaît du moins les marques que représente Avril. Des huiles “Puget“ à “Lesieur“, Son chiffre d’affaires parle de lui-même. Avec une présence dans 19 pays, Il a réalisé un chiffre d’affaires de 5,8 milliards d’euros.

De plus, après l’analyse des résultats financiers 2020, Le nouveau plan stratégique n’a que plus de sens. Le groupe peut désormais accélérer son développement. 

Après la pluie du Covid-19, le beau temps de la diversité. 

Certes, la crise pandémique qui a arrêté un temps la population mondiale n’a pas empêché Avril de garder une forte position. Grâce à la diversité des activités, l’arbitrage des risques et le bon équilibre entre l’aspect financier et industriel, le plan d’action prend du sens.

L’objectif final était d’accroitre sa profitabilité en visant les marchés végétaux. Selon l’économie réelle, « le rythme de croissance des ventes de protéines animales en GMS va se tasser au rythme de 3% par an à l’horizon 2023 ». Les récentes évolutions du marché de l’alimentation montrent un avenir différent. Ce qui oblige les grands groupes à revoir le fonds comme la forme. Avril l’a bien compris, le groupe Avril mise sur le végétal.

Le groupe a exprimé dans un communiqué qu’en 2020 : ” Le groupe a poursuivi sa progression dans un contexte de crise sanitaire mettant en lumière le caractère essentiel de sa mission qui est de nourrir les Hommes et les animaux, et de préserver la planète”.

(Presse.groupeavril)

Les acteurs du groupe Avril

En outre, l’activité-phare du groupe reste les huiles et les condiments. Ils sont composés de plusieurs structures. Notamment Lesieur, GECO en Algérie et Costa d’Oro en Italie. Certains d’entre eux ont vu une part de leur activité diminuer. Pour cause, le covid-19 et les restrictions liées au monde de la restauration, mais aussi au ralentissement des systèmes d’export. C’est une remise en question de leurs objectifs face aux 40,7 millions d’euros de perte. Notons que l’activité la plus emprise à cette crise mondiale n’est autre que « L’Oleochimie ». Celle-ci regroupe la science des transformations liée aux huiles et aux graisses animales et végétales. 

Avril Développement au centre des performances

Pour finir, l’activité de développement, regroupant les activités en pleine croissance continue d’évoluer dans leurs niveaux d’expertise. Nous pouvons prendre l’exemple de “Evertree“ ou de “Terrial“ où les décisions n’ont pas été simples. En outre, le groupe Avril mise sur le végétal.

“Le groupe Avril veut devenir le leader des solutions végétales en 2030”

La France Agricole.

https://www.xerfi.com/blog/L-alimentation-vegetarienne-et-vegane-un-marche-en-voie-de-democratisation-_910

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share