Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le journal pour les jeunes, par les  jeunes

Paris synonyme de performance : top 10 au classement financier mondial

Picture of CSactu

CSactu

Paris synonyme de performance : dans le top 10 des places financières mondiales. 2021 marque un élan pour Paris et le CAC 40 en réalisant une prodigieuse montée en passant de la 25e à la 10e place du classement. Celui-ci n’est tout autre que le « think tank » britannique par Z/Yen, en partenariat avec le « China Development Institue ».

Partagez ce post

2021 marque un élan pour Paris et le CAC 40 en réalisant une prodigieuse montée en passant de la 25e à la 10e place du classement. La totalité de l’étude le prouve. Celle-ci découle du « think tank » britannique par Z/Yen, en partenariat avec le « China Development Institue ».

Selon les échos, cette étude globale prend en compte la qualité de la main-d’œuvre et l’éducation, les infrastructures, l’environnement légal, la fiscalité et la régularisation des marchés. De quoi remarquer la place de Paris. Elle est l’unique place boursière de l’union Européenne à avoir grimpé dans les têtes de lignes en 2021. 

  • Paris et le CAC 40 font une percée remarquable dans le classement des places boursières les plus en forme, rapporte « Les Échos ».

Mike Wardle, auteur dans l’étude explique que Paris a mis l’accent sur un « fort capital humain et de bonnes infrastructures, surtout en ce qui concerne l’éducation ». De plus, la crise du coronavirus continue de se propager dans le monde. Son impact n’a pas dit son dernier mot sur l’indice CAC 40 et son impact sur la bourse de Paris.

Statista2021

Notons que statista relève les données suivantes. Entre le 24 janvier 2020, “date de la déclaration du premier cas de coronavirus en France, l’indice CAC 40 a connu une augmentation de plus de 750 points. Ainsi le 2 septembre 2021, l’indice CAC 40 s’élevait à 6.767,75 points ».

  • La plus forte baisse de la Bourse de Paris au cours de cette période a été enregistrée le 12 mars 2020.

Que dit Wall Street ?

Le symbole de la finance américaine tient le coup malgré ses rivaux asiatiques. Elle est cependant suivie par la bourse de Londres. Celle-ci n’a pas vu son score désaffecté par le Brexit. La connexion internationale reste donc d’actualité pour la city londonienne. 

Du côté de Hongkong et Singapour, la crise du Covid-19 influent sur les bourses. Elles chutent notamment à cause du « manque de confiance des professionnels locaux » dans le monde financier. 

Plus d’informations sur https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/la-rivalite-des-places-financieres-mondiales-aiguisee-par-la-crise-du-covid-19-1299864

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Share